La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 


 

 

 

 

 

  

 

 

 

Les reflux gastriques

Qui n’a pas un jour expérimenté un reflux gastrique? Quelle sensation désagréable! Sensation de brûlure, goût épouvantable, on voudrait mettre un couvercle là-dessus.

La plupart des reflux occasionnels viennent d’une trop grande consommation de nourriture et breuvages. Le souper de Noël bien arrosé peut nous faire expérimenter ce désagréable reflux. Il existe également une cause mécanique. Les personnes ayant une hernie hiatale, ont une partie de l’estomac coincée par le diaphragme à la hauteur de l’œsophage. Cela entraîne des reflux gastriques fréquents et une inflammation de l’œsophage.

Pour une grande partie de la population, les reflux gastriques viennent toutefois simplement d’un manque d’acide chlorhydrique de l’estomac. En effet, le taux d’acidité de l’estomac (le pH), devrait se situer aux environs de 2, ce qui est très acide. Si ce niveau d’acidité est moindre, disons 4 pour faire un exemple, le processus de digestion des protéines est ralenti.

Lorsque le processus digestif est ralenti, les aliments a moitié digérés stagnent dans l’estomac plus longtemps que nécessaire. Notre estomac fabrique donc plus de sucs gastriques pour tenter de remédier au problème. Il suffit que le muscle qui ferme l’entrée de l’estomac soit légèrement lâche, et une partie de ces sucs gastriques remontent dans l’œsophage. Notre œsophage n’est pas bâti pour recevoir des sucs gastriques acides, même s’ils ne sont pas assez acides pour notre estomac. D’où cette sensation de brûlure accompagnée de reflux, qui fait croire à tort à un niveau d’acidité trop élevé de l’estomac.

 

                                                            LISEZ LA SUITE DE CET ARTICLE PROCHAINEMENT!

 

Michel Le Comte, ND.A
Naturopathe agréé, membre de l'ANAQ