La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Ondes électromagnétiques

 

 

 

 

POUR EN FINIR AVEC LA DETOX

 

 

Octobre est le mois de la détox dans le milieu des produits naturels et toutes sortes de cures aux allégations de détoxification ou de « sortir les toxines » et autres « nettoyages » sont à l’honneur, prêtant le flanc aux critiques des blogueurs qui sont ouvertement contre tout ce qui est produits naturels.

 

Que font la plupart de ces cures?

Elles contiennent des herbes que l’on appelle cholagogues et cholérétiques, c’est-à-dire qu’elles font produire plus de bile au foie et en augmentent la sécrétion. Est-ce que cela sert à éliminer des toxines? Plus ou moins, ça dépend de la capacité de détox du foie.

La bile ne sert que de véhicule à certains déchets métaboliques produits par le foie, elle ne détoxifie pas le foie.  En revanche, elle permet une meilleure digestion des gras dans l’intestin. Ce qui fait que les personnes qui ont de la difficulté à digérer les gras peuvent sentir plus d’énergie ou avoir une plus belle peau lorsqu’ils utilisent ces cures.

En général, ces cures d’herbes contiennent souvent un laxatif comme le senné le cascara sagrada ou la rhubarbe. Est-ce intéressant? Oui, jusqu’à un certain point.

L’intestin humain est fait pour évacuer des selles deux à trois fois par jour.  Un intestin d’une personne constipée produit des molécules de fermentation et de putréfaction qui sont absorbées par la muqueuse intestinale.  Ces molécules se retrouvent dans la circulation sanguine et doivent être métabolisées pour ensuite être excrétées.  Dans l’intervalle, certaines personnes peuvent expérimenter des symptômes comme de la fatigue, un mal de tête, ou tout autre symptôme diffus, sans cause apparente.

Donc un laxatif peut être une bonne chose, mais il faut surtout trouver la cause de la constipation pour ramener l’intestin dans son fonctionnement normal. Et attention, bien que ce sont des plantes, elles créent de l’accoutumance, la plupart après trois semaines d’utilisation. Donc à utiliser avec parcimonie.

 

La détox métabolique

Le foie possède deux phases de détox métabolique pour se défaire des résidus des métabolismes, mais aussi des substances toxiques de l’environnement et des médicaments. À l’aide de nutriments (vitamines, minéraux, acides aminés) et de molécules phytochimiques d’aliments, comme le sulforaphane du brocoli et des autres crucifères, de composés volatiles de l’ail et même de plantes comme le chardon-Marie, il hydrolyse les déchets métaboliques dans la phase 1.  Le foie peut aussi conjuguer ces toxines dans la phase 2, c’est-à-dire qu’il y fixe une molécule spécifique pour que le composé final soit éliminé. Voir image #1.

 

C’est ainsi que l’on peut affirmer que oui, le foie se détoxifie, normalement par lui-même.  Malheureusement, pour certaines personnes, ces processus sont moins performants.  Il existe un produit intéressant qui apporte les nutriments et agents phytochimiques pour supporter les phases de détox du foie, le Liver G.I. Detox de Pure encapsulation.

Dans ce produit, vous retrouverez le plus large spectre d’éléments servant à la détox hépatique sur le marché.

ATTENTION : peu importe votre démarche, consultez toujours un naturopathe membre de l’ANAQ pour savoir si un produit est bon pour vous.