La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 


 

 

 

 

 

  

 

 

 

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE

 

 

Février est le mois du cœur, Intéressons-nous donc à la santé cardiovasculaire.

 

Alimentation pour le cœur

Le facteur alimentaire est primordial pour la santé du cœur. L’inflammation artérielle est une des premières causes des maladies cardiovasculaires.  On se doit donc d’adopter une alimentation anti-inflammatoire.  La question est de savoir quelles sont les sources alimentaires qui nourrissent cette inflammation?

  1. Les glucides 

Les glucides proviennent du sucre sous toutes ses formes : sucre blanc, cassonade, sucre brut, miel, jus de fruits, etc.  Les glucides se retrouvent également dans les grains céréaliers (blé, riz, épeautre, millet, avoine, etc.) ainsi que dans les légumineuses telles pois chiches, fèves rouges ou blanches, lentilles (mais comme les légumineuses sont également de bonnes sources de protéines, il suffit de les faire germer pour réduire leur teneur en glucides).

 

On retrouve aussi de fortes teneurs en glucides dans l’amidon de légumes tels les pommes de terre, le maïs et le panais. Les carottes, navets et rutabagas en contiennent aussi.

 

Quel est l’impact de ces glucides?  Ils déclenchent une décharge d’insuline pour les faire entrer dans nos cellules.  Mais comme la plupart des gens mangent trop de glucides, nos cellules se mettent à résister à l’insuline, ce qui amène une cascade inflammatoire. Selon un consensus de médecins américains et canadiens, on ne devrait pas manger plus de 60g de glucides par jour.

 

      Qu’est-ce que manger trop de glucides?

      Peu importe les autres aliments, si vous avez, dans une même journée :

 

      Petit-déjeuner :   - 2 rôties pain blanc, blé entier ou sans gluten, ou muffin ou bagel

 

      Lunch :                 -     Sandwich, dessert

 

  Repas du soir :        -  Pâtes, ou autre repas, avec pommes de terre

                                    -  Dessert

 

Une exception, les fibres, bien qu’elles entrent dans la famille des glucides, n’ont pas un impact inflammatoire dans notre organisme, bien au contraire.

 

Dans cet exemple, je n’ai pas indiqué de yogourt sucré avec fruits, ni de confitures sucrées sur les rôties, ni de tranche de pain avec beurre à l’ail avec les pâtes comme cela se fait dans certains restaurants.

 

Même sans desserts et avec des aliments de qualité, il est facile de manger trop de glucides.

 

            2. Le gras animal

La viande de bœuf, de porc et le poulet (surtout la poitrine pour celui-ci), contiennent des quantités appréciables d’une substance appelée acide arachidonique, qui provoque l’inflammation dans notre organisme.  Ce sont donc des aliments à éviter pour la santé cardiovasculaire.

 

            3. Quels aliments privilégier?

Les aliments anti-inflammatoires sont les légumes qui contiennent peu d’amidon comme la famille des crucifères (brocoli, chou, Kale, chou-fleur, etc.), les poivrons, le céleri, en fait tous les légumes qui ne sont pas mentionnés plus haut… et un peu d carotte à travers tout ça pour les antioxydants et les bons nutriments qu’elle apporte.

 

Pour les protéines, on privilégiera les poissons d’eau froide comme la morue et le saumon, qui apportent de bons omega 3, réputés pour favoriser une bonne santé cardiovasculaire. Le canard et la dinde peuvent faire aussi partie occasionnellement du menu.  Les légumineuses germées aussi, pour apporter suffisamment de protéines, de vitamines et de minéraux.

 

Exercice pour le cœur

La surcharge pondérale et la sédentarité sont des facteurs de risques cardiovasculaires. En ajustant l’alimentation, on commence déjà à perdre du poids.  Un bon programme d’exercice vous permettra de vous bâtir une santé avec un poids santé.  Consultez un entraîneur qualifié pour vous assurer d’y aller selon vos capacités.

Et l’exercice aide à diminuer le stress, qui est lui aussi un facteur de risques cardiovasculaires.

 

Le tabagisme

Fumer fait durcir les artères, c’est bien connu et c’est un risque important pour les problèmes cardiovasculaires.  Pour ceux et celles qui ont cette dépendance, je vous suggère de vous lancer le défi d’arrêter de fumer.  Joignez ou créez un groupe de support sur les réseaux sociaux, ou consultez un naturopathe pour obtenir de l’aide à ce niveau.

 

Homocystéine

Moins connue du grand public, cette molécule fait partie du métabolisme normal de certaines protéines.  Mais « normalement », elle n’existe pas longtemps et le corps la transforme en protéines de structures, notamment dans les cheveux et les ongles.  Si vous avez une carence en certaines vitamines B, l’homocystéine s’accumule plutôt que de se transformer.  Il y a un lien entre cette accumulation de l’homocystéine et des infarctus.

 

Supplémentation pour le cœur

En plus de certaines corrections de vos habitudes de vie, une supplémentation peut aider à soutenir la santé cardiovasculaire.

 

  1.  Les Omega 3 ont démontré une action positive sur le cholestérol, l’inflammation et les triglycérides
  2. Un complexe de vitamines B aide à prévenir la carence de ces vitamines essentielles pour se protéger de l’accumulation d’homocystéine
  3. Cardioflex, une formule élaborée par Linus Pauling, 2 fois Prix Nobel de chimie.  Les nutriments quelle contient visent la santé des artères.
  4. Produit apparenté au mois de la Saint-Valentin : Muira Puama