La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE

 

 

Février est le mois du cœur, Intéressons-nous encore une fois à la santé cardiovasculaire. L’an dernier, j’avais insisté sur le facteur alimentaire. (voir  https://naturophare.com/infolettre-sante-cardiovasculaire-et-libido/)  Cette année, je vous reparle de l’importance de l’exercice.  Pourquoi? Parce que c’est une des habitudes les plus difficiles à tenir, car elle demande de l’effort et de la régularité.

 

Exercice pour le cœur

La surcharge pondérale et la sédentarité sont des facteurs de risques cardiovasculaires. En ajustant l’alimentation, on commence déjà à perdre du poids.  Un bon programme d’exercice vous permettra de vous bâtir une santé avec un poids santé.  Consultez un entraîneur qualifié pour vous assurer d’y aller selon vos capacités.

 

Les bienfaits de l’exercice sont nombreux. Diminution du stress, meilleure qualité du sommeil, amélioration de l’humeur et de la libido, etc.

 

Homocystéine

Moins connue du grand public, cette molécule fait partie du métabolisme normal de certaines protéines.  Mais « normalement », elle n’existe pas longtemps et le corps la transforme en protéines de structures, notamment dans les cheveux et les ongles.  Si vous avez une carence en certaines vitamines B, l’homocystéine s’accumule plutôt que de se transformer.  Il y a un lien entre cette accumulation de l’homocystéine et des infarctus.

Donc, lorsque vous faites de l’exercice, il est recommandé de se supplémenter en complexe B et de prendre de bonnes protéines. Ces dernières sont essentielles à la formation de la masse musculaire.  Que vous soyez végétalien ou que vous mangiez des produits animaux, il y a plusieurs bonnes protéines en poudre sur le marché.

 

Pour en finir avec le cholestérol

La croyance qu’un taux élevé de cholestérol aurait quelque chose à voir avec la santé cardiovasculaire est très tenace.

Pourtant, parmi les études qui contredisent cette croyance, il y en a une publiée dans le Journal of the American Medical Association, portant sur 1 000 personnes, démontrant qu’il n’y a aucune différence sur le nombre de décès par troubles cardiovasculaires, que le cholestérol soit élevé ou non[1].

Plus récemment, une méta-analyse publiée dans L’American Journal of Clinical Nutrition en 2010 confirmé non seulement les résultats de 1994, mais également que les personnes qui consommaient plus de gras saturés avaient 19% moins de risques d’avoir des problèmes cardiovasculaires[2].

Nombreuses sont également les études recensées par le Dr David Perlmutter, M.D., neurochirurgien réputé, qui démontrent que le cholestérol protège et nourrit le cerveau[3].

Ce qui est important au niveau du cholestérol, c’est le ratio HDL/LDL, car le cholestérol LDL s’oxyde facilement.

 

Supplémentation pour le cœur

En plus de certaines corrections de vos habitudes de vie, une supplémentation peut aider à soutenir la santé cardiovasculaire, selon les besoins de chaque personne.

  1. Les Omega 3 ont démontré une action positive sur le ratio du cholestérol HDL/LDL, sur l’inflammation et sur les triglycérides.
  2. Un complexe de vitamines B aide à prévenir la carence de ces vitamines essentielles pour se protéger de l’accumulation d’homocystéine
  3. Le CoQ10 est important pour éviter l’oxydation du LDL, prévenir la plaque dans les artères et aider au métabolisme de l’énergie.
  4. La carnitine, un acide aminé, favorise le passage du gras dans les cellules, particulièrement celles du cœur, afin que ce gras soit utilisé comme source d’énergie. Cela donne de la force et de l’endurance au cœur, tout en faisant perdre du gras.
  5. L’ail est bien connue pour son action régulatrice de la pression sanguine et comme une alliée du système cardiovasculaire. Le produit Allimax est un produit breveté dans lequel l’allicine, la molécule active de l’ail, est stabilisée pour demeurer active après son absorption par le tube digestif.

 

  1. Produit apparenté : Muira Puama

Puisque février n’est pas seulement le mois du cœur en tant qu’organe, mais aussi celui du cœur amoureux, nous vous faisons un clin d’œil avec le Muira Puama, cette plante amazonienne réputée pour favoriser la libido, l’afflux sanguin dans les tissus érectiles et les orgasmes, autant chez l’homme que chez la femme.

 

 

 



[1] Krumholz HM,et al,Lack of association between cholesterol and coronary heart disease mortality and morbidity and all-cause mortality in persons older than 70 years, JAMA 1994, Nov 2;272(17):1335-40.

[2] Siri-Tarino,PW, et al., Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease, Am J  Clin Nutr. 2010, Mar; 91(3): 535-46.

[3] Perlmutter, David, Loberg Kristin,2015, Ces glucides qui menacent notre cerveau, Hachette- Livre (Marabout).