La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Ondes électromagnétiques

 

 

 

 

SOMMEIL, FATIGUE, STRESS

 

La fréquence des troubles du sommeil ne cesse d’augmenter. Actuellement, 15 % de la population éprouve de l’insomnie chronique et 72 % de l’insomnie occasionnelle. Plusieurs facteurs contribuent à l’insomnie et il faut tenter de les diminuer au maximum.

La lumière est un facteur très important. Le fait de dormir avec une lumière allumée, même une veilleuse, empêche la production de quantités suffisante de mélatonine, une substance dans le cerveau qui induit le sommeil. S’il y a un lampadaire vis-à-vis la fenêtre de la chambre à coucher, cela peut être suffisant pour perturber le sommeil.

Les troubles structuraux, comme une dentition non équilibrée, dormir les mâchoires serrées, grincer des dents, ou des vertèbres cervicales coincées, vont également perturber le sommeil.

Des conditions plus sévères comme l’apnée du sommeil ou différentes obstructions des voies respiratoires sont aussi perturbateurs de sommeil.

Au plan biochimique, des carences nutritionnelles comme le calcium, le magnésium, les vitamines du complexe B et les vitamines C et D sont fréquentes chez les insomniaques.  Ces vitamines et minéraux agissent comme co-facteurs dans plusieurs réactions métaboliques de notre corps et favorisent un sommeil réparateur.

 

Pourquoi est-il si important de bien dormir?

Le manque de sommeil est associé à la dépression, le manque de concentration, l’Alzheimer et plusieurs maladies inflammatoires dont des dermatites (eczéma, psoriasis). Le corps se répare durant le sommeil, alors s’il en est privé, il se dérègle.

Sous nos latitudes, à ce temps-ci de l’année, la lumière du jour est plus courte que pendant l’été et l’inclinaison du soleil est plus basse, ce qui réduit notre production de vitamine D à partir du cholestérol sous-cutané. Et le manque de vitamine D est associé à l’insomnie, la fatigue et la dépression.

 

Adapter nos habitudes de vie

L’exercice régulier reste sans conteste une bonne façon de retrouver le sommeil. Adapter son habillement en fonction de la température extérieure est primordial pour profiter pleinement des activités de plein air.

Augmenter son apport en protéines et en bon gras est également important. 

 

Supplémentation

Selon chaque personne, un complexe B, du calcium, des vitamines D et C ou encore de la mélatonine, peuvent être de bons choix. Des complexes de plantes peuvent également aider à calmer l’agitation mentale et favoriser le sommeil.

 

Movember

Novembre est le mois de la prostate! Que ce soit l’hypertrophie de la prostate, le cancer de la prostate, les dérèglements hormonaux, il est important de faire de la prévention. Messieurs, si vous avez trop d’estrogènes, ou de DHT (une molécule apparentée à la testostérone), ou pas assez de testostérone, vous pourriez être à risque de problèmes de prostate.

Une visite médicale s’impose pour vérifier cet organe important.  Et vous pouvez consulter votre naturopathe de famille membre de l’ANAQ pour faire de la prévention, car une modification des habitudes de vie pourrait vous être salutaire.